Exercices

Les tissus adipeux : comment fonctionnent-ils ?

Les tissus adipeux : comment fonctionnent-ils ?

Quand on comprend comment les choses fonctionnent, il est toujours plus facile de s’en servir et de prendre les précautions qu’il faut pour en conserver le bon usage. C’est la même chose pour arriver à maintenir son poids, il faut comprendre les mécanismes de la graisse et également les conflits qui sont rattachés à la graisse. Voyons pour débuter les mécanismes.

Mécanisme des tissus adipeux

Le tissu adipeux est composé d’un grand nombre de cellules, les adipocytes  qui renferment un ou plusieurs globules de gras. Plus les adipocytes s’emplissent de globules de gras, plus on grossit, plus on élargit.

Le capital d’adipocytes n’est pas fixe : une fois qu’ils sont installés, ils ne bougent plus. Ils se remplissent ou se vident, mais leur nombre reste le même et ne disparaissent quasiment jamais, à moins d’avoir une bactérie mangeuse de chair, mais c’est risqué ! On traîne donc le stock d’adipocytes jusqu’à la fin de ses jours. Mais il ne faut pas oublier qu’ils sont toujours prêts à s’emplir et à se multiplier quand il n’y a plus de place à l’intérieur pour stocker les globules de gras.

Pour maigrir, le hic est de vider les adipocytes de leurs globules de gras et veiller à ne plus les reprendre car sans cela vous allez regrossir.

Quelques erreurs à éviter pour la perte de poids

L’article « Quelques erreurs à éviter pour la perte de poids » est à bien se le mettre dans la tête et se le rappeler à chaque fois que l’on porte quelque chose à sa bouche.

Rôle des lipides

Les lipides (la graisse), servent à stocker l’énergie dans le corps, tout comme les sucres qui sont une énergie utilisable rapidement, tandis que les graisses stockent beaucoup d’énergie dans peu d’espace mais leur utilisation n’est pas aussi rapide que les sucres. Il doit y avoir métabolisation des graisses en glucides pour que ces dernières soient utilisables par l’organisme.

Différence entre surpoids et obésité

Le surpoids : les adipocytes stockent de plus en plus de globules graisseux et qui a pour conséquence l’élargissement de la personne.

L’obésité : lorsque les adipocytes arrivent à saturation et qu’ils ne peuvent plus prendre de l’expansion, ils se multiplient et déclenchent ainsi la formation d’une nouvelle cellule de stockage qui vous fera élargir encore plus.

Que signifie maigrir ?

Maigrir signifie d’arrêter le processus de la formation de nouvelles cellules de stockage, les adipocytes, ensuite, de vider le stock d’adipocytes de leurs globules de gras qu’ils contiennent ce qui aura comme conséquence de vous amincir.

Pour ce faire, il faut diminuer l’absorption de sucre qui est une énergie utilisable rapidement et forcer votre corps à aller puiser son énergie dans le stockage des globules de gras.

Routine de vie

Pour y arriver, cela implique à changer sa routine de vie. Il faut réapprendre à bouger, à marcher au grand air et bannir la TV, les jeux vidéo qui ne font bouger que quelques doigts. Vous éviterez ainsi les chips et les sodas. De plus, il faudra diminuer vos apports de sucre tels que le sucre blanc dans le café, l’alcool, la bière, le vin, les desserts, les farines raffinées et tous les produits issus de telles farines.

Il est toujours important de se questionner avant de mettre un aliment dans sa bouche. Est-ce un sucre rapide dont j’utiliserai complètement l’énergie qu’il fournit ou si le surplus de l’énergie absorbée sera transformée en globules de gras qui ira remplir les adipocytes et également en créer de nouveau. Est-ce que cet aliment travaille dans le sens de vider mes adipocytes de leurs globules de gras ou de les remplir de globules de gras et me faire élargir encore plus.

Conscientisation

Si vous devenez conscient de tout ce que vous ingurgitez et que vous vous donnez le temps de faire le bon choix, vous allez maigrir et cela sans rage de faim, sans privation, car vous allez apprendre à aimer d’autres aliments plus sains.

Quand mon marin vivait, il avait faim à midi, à 17 heures et grignotait quelques cochonneries durant la soirée avec des sodas.

À cette époque, j’avais vu un reportage sur les habitudes de vie des Inuits des années 1900. Les repas n’étaient pas le rassemblement de la famille. Sur la cuisinière, il y avait toujours un chaudron qui mijotait un repas. Quand un membre de la famille avait faim, il se servait une portion. Ils mangeaient seulement quand ils avaient faim.

Quand mon mari est décédé, je me suis mise à la routine des Inuits et croyez-le ou non j’ai perdu 30 livres (15 kilos) en peu de temps et je n’ai pas repris cette graisse. Encore aujourd’hui, je mange deux repas par jour : le déjeuner et un dîner-souper vers 16 heures. Si j’ai une petite faim avant 16 heures, je mange un fruit et verre d’eau ou du fenouil et verre d’eau. J’ai atteints ainsi un plateau, pour maigrir encore, je devrais me mettre à l’exercice ou éliminer la crème glacée que je partage avec mon chat, durant la soirée.

Dans le prochain article, je vous présenterai un des conflits de la prise de poids.

 

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.