Croissance Personnelle formation Huiles Essentielles Propriétés thérapeutiques HE

Quel usage faites-vous de vos huiles essentielles ?

Les huiles essentielles peuvent servir à plusieurs usages, entre autres :

  • Parfumer une pièce, savon, cosmétique, etc.
  • Désinfecter une surface ou l’air ambiant
  • Augmenter son bien-être
  • Se donner des soins (ex. traitements bactéricide ou viricide)
  • Préparer une lotion à massage
  • Prendre un bain thérapeutique aux huiles essentielles
  • Soigner sa peau
  • Augmenter le système immunitaire

Multiples usages et tous à des dosages différents. De plus, il est important de garder en mémoire la toxicité de certaines molécules aromatiques et de leurs familles biochimiques et finalement à qui le produit s’adresse.

À qui le produit s’adresse ?

L’usage du produit que vous désirez confectionner s’adresse à quel type de personnes ?

  • À un adulte (12 ans et plus)
  • À une personne âgée dévitalisée
  • À un enfant (3 à 12 ans) pas d’huiles essentielles aux enfants de moins de 3 ans sans l’assentiment d’un aromathérapeute sérieux et qualifié.

Certains problèmes de santé peuvent demander plus d’attention pour ne pas les aggraver :

  • Foie défaillant
  • Insuffisance rénale

Le produit peut servir également à désinfecter une pièce du domicile en cas d’épidémie de grippe ou de rhume. Mais là encore, il faut se poser la question, y a-t-il dans cette maison des personnes qui peuvent avoir des réactions allergiques à l’odeur ou aux fines particules dégagées par un diffuseur.

Mon fils était asthmatique et allergique à bien des produits. Je n’ai jamais pu le traiter avec les huiles essentielles. Il présentait des difficultés respiratoires graves.

La peau peut-elle prendre les huiles essentielles?

Il y a différent type de peau. La peau d’un enfant est plus fragile que celle d’une personne adulte. La peau de la personne âgée est de plus en plus mince et peut se déchirer à la moindre pression.

Selon le cas, il faut penser à éliminer les huiles essentielles dermocaustiques, irritantes et allergisantes, sans quoi vous allez vous retrouver avec une réaction inflammatoire grave.

Réfléchir est la note juste

L’aromathérapie est dans les médecines douces, mais cela ne signifie pas qu’elle n’est pas sans danger. Quand je vois dans les blogues monsieur et madame tout le monde qui réponde à des parfaits inconnus de prendre telle huile essentielle sans rien n’en connaître, cela me donne la chair de poule. Une telle inconscience de la part de ses personnes qui veulent aider mais sans la connaissance des conséquences graves que leur suggestion peut engendrer me rend folle. Le pire dans tout cela, c’est que les responsables de ces blogues, supposés être des aromathérapeutes, laisse passer tout cela.

L’utilisation des huiles essentielles demande de la réflexion de la part de l’utilisateur et qu’il soit capable d’en déduire les conséquences si les huiles essentielles sont mal utilisées. Une huile essentielle que certaines personnes consomment comme si c’était une pomme est :HE Mentha x piperita var. officinalis Rubescens (Menthe poivrée). Elle est neurotoxique et abortive. Elle peut contenir jusqu’à 73% de cétones qui ont les effets ci-haut. Il faut également savoir que les doses sont cumulatives si vous en prenez sur une base journalière.

Cette huile essentielle est un exemple qu’il faut savoir la doser, à qui on la donne et surtout ne pas en faire une habitude journalière sans de conséquences graves pour vous ou aux personnes à qui vous l’administrez.

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.