Croissance Personnelle formation Psycho-énergétique

L’héritage familial – psycho-énergétique

Saviez-vous que l’héritage familial ne concerne pas seulement les beaux traits physiques du père ou de la mère ou d’une génération au-dessus des parents.

Aspect émotionnel

En plus de certains aspects physiques, vous héritez également de l’aspect émotionnel non réglé des parents. Vous pouvez remonter à 4 générations au-dessus de vous. Voici un exemple personnel.

Asthme de mon fils

Mon fils souffrait d’un asthme grave depuis les 3 premiers mois de sa vie. Il présentait un asthme double qui lui donnait des difficultés respiratoires pour inspirer l’air que pour l’expulser. Je dois vous signaler que dans les deux familles aucun cas d’asthme ne fut signalé.

Conflits biologiques

Il y a deux conflits biologiques pour ce type d’asthme, avec une connotation de peur de mourir. Le premier est peur pour son territoire et le deuxième est un conflit de peur bleu.

Il faut remonter à son arrière-grand-mère maternelle qui avait une peur bleue d’être enterrée vivante. Dans les années 1800, il n’y avait pas les moyens d’aujourd’hui pour s’assurer que la personne était bien morte. On se fiait au test du miroir. Quant à sa grand-mère maternelle, elle avait peur de mourir.

Pour vous donner une idée, quand on lui annonçait un décès dans la famille, elle le déniait systématiquement. Deux des sœurs à mon père sont décédées et aucun membre de notre famille a assisté aux obsèques.

Prendre conscience

Quand vous prenez conscience du vécu ou des soucis de vos ancêtres, vous ne les transmettez pas à vos enfants. J’ai pris conscience des conflits du côté maternel qu’après le décès de mon fils.

Psycho-énergétique

La formation en psycho-énergétique débute le 18-19 août 2018. Cette formation vous donne de nombreuses pistes pour conscientiser vos soucis afin d’éviter que les générations qui vous suivent soient dépositaires de les régler. La date limite de l’inscription est le 10 août 2018.

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.