Phytotérapies

Pisse en lit

Vous le connaissez sûrement..! C’est le pissenlit ou dandelion. Le premier nom lui vient de l’une de ses propriétés qui est diurétique. Le deuxième nom lui vient de sa forme. Les feuilles dentelées ressemblent à la bouche d’un carnassier.

Famille botanique

Le pissenlit fait partie de la grande famille des astéracées. Quand vous le regardez de haut, il a la forme d’une étoile. Vous qui rêviez de cueillir des étoiles quand vous étiez enfant, eh bien, vous pouvez le faire. Le pissenlit est un chardon non piquant.

Effet diurétique

Les personnes souffrant d’hypertension, ont intérêt à manger du pissenlit. Il éliminera naturellement l’eau en surplus dans votre organisme et cela sans la perte de minéraux propre aux diurétiques pharmaceutiques.

Cet effet diurétique, traite également les jambes lourdes et enflées. Il s’agit, pour les aider à dégonfler, de se faire une infusion aux feuilles de pissenlit et aux queues de cerises. C’est presque le nec plus ultra de dégonfler sans surcharge de produits chimiques.

Son amertume

Son amertume a la possibilité de stimuler toutes les fonctions du foie. Le foie est la grande industrie de transformation de notre organisme. Tous les éléments amers de notre alimentation, le stimule, le nettoie.

Au printemps, ma mère nous faisait ramasser de jeunes feuilles de pissenlit pas trop acérées et en fabriquait une délicieuse salade. Pour enlever un peu d’amertume, elle faisait blanchir les feuilles quelques minutes dans l’eau bouillant. C’est cette saveur amère qui stimule le foie et la digestion.

Vous avez besoin de lui

S’il revient constamment sur vos pelouses et vos limites de terrain, c’est que le pissenlit ressent que vous avez un besoin de lui. De plus en plus l’amertume a été éliminé de notre alimentation. Les conséquences sont l’encrassement de notre système digestif.

Au lieu de mettre autant d’énergie et de dollars à vouloir l’éradiquer, agenouillez-vous auprès de lui et remerciez-le de son don. Ensuite cueillez de belles feuilles que vous mangerez en salade ou que vous apaiserez votre soif avec une infusion de feuilles. Il est si généreux qu’il se laisse déraciner afin que vous puissiez améliorer toutes vos fonctions vitales car il réénergise.

Pissenlits, vous êtes de milliers de petits soleils au printemps !

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.