Croissance Personnelle Maladies

LES DENTS

Vous avez une dent contre quelqu’un?

Attention, cela peut se retourner contre vous si vous n’êtes pas conscient du conflit!

C’est pourquoi j’aimerais vous entretenir des dents et vous dévoiler un de leurs aspects fonctionnels.

Pour introduire le sujet, voici un poème de Boris Vian que j’ai glané dans le livre d’Hervé Pic

«La dent, c’est la vie».

La vie, c’est comme une dent

D’abord on n’y a pas pensé

On s’est contenté de mâcher

Et puis ça se gâte soudain

Et puis ça vous fait mal

Et les soucis…

Et pour qu’on soit vraiment guéri

Il faut vous l’arracher

La vie…

Les dents ont pris chacune leur place dans notre bouche, parfois il y a empiètement chez la voisine, mais cela réfère peut-être à un conflit de territoire non résolu par nos parents. Généralement, ceux et celles qui en ont les moyens, prennent bien soin de leurs dents : brossage, soie dentaire, visite semestrielle chez le dentiste pour le détartrage. Mais quand l’une de nos 32 petites amies se met en résonnance avec son nerf et qu’il s’ensuit une douleur insupportable, pauvres et riches courront chez le dentiste.

Relation avec un organe spécifique

Saviez-vous que chacune de vos dents est en relation étroite avec une ou plusieurs structures anatomiques de votre organisme? En fait on peut représenter la bouche comme la boîte d’entrée électrique et les fusibles en sont les dents. Quand quelque chose ne va plus dans le système que gère une dent, soit elle fait parler l’organe en lui envoyant une maladie, soit c’est la dent elle-même qui se met à parler. Tout cela est en rapport avec la manière de vivre les conflits que le quotidien apporte dans les événements.

Exemple

Pour vous donner un exemple, vos quatre incisives supérieures, appelées communément les palettes et les dents de chaque côté, sont en rapport selon la latéralité avec le rein, la vessie, le rectum, la cheville, le genou postérieur, le nez, les sinus frontaux et sphénoïdaux et la glande épiphyse. J’ai d’ailleurs une histoire à vous raconter.

Cas vécu

Un jour j’ai reçu une personne qui se présentait avec une tumeur au lobe postérieur de l’hypophyse. Elle avait des troubles hormonaux et bien d’autres désagréments. Comme je ne trouvais rien à cette problématique, je lui ai demandé s’il y avait eu quelque chose de spécial peu de temps avant que les symptômes n’apparaissent. J’eus comme réponse : «Oui, je me suis fais faire un traitement de canal

Il faut savoir que la dent est irriguée par des micro-vaisseaux et qu’il est difficile de nettoyer l’infection qui peut s’installer. Quand on ferme la dent, les toxines peuvent continuer d’émettre des messages qui ne sont pas toujours en rapport avec la santé. La dent de cette personne qui avait eu un traitement de canal était en rapport avec le lobe postérieur de l’hypophyse. Je conseillai donc à cette personne de consulter un dentiste holistique et si possible de se faire extraire la dent. Le dentiste vérifia la dent de la personne et, comme tout avait été fait dans les règles de l’art, il n’osait pas extraire la dent, vu l’investissement monétaire que représente un traitement de canal.

Cependant l’état de cette personne s’aggravait . Elle consentit enfin à faire extraire la dent et le deuil de son investissement. Peu de temps après l’extraction, cette personne remarqua que tous les symptômes qu’elle présentait étaient en régression et finalement elle retrouva la parfaite forme physique et les examens sont tous revenus à la normal et la tumeur disparue! Cette dent que l’on croyait morte, avait conservé des micro-organismes qui continuaient d’envoyer des messages de dérèglement à l’hypophyse .

Psycho énergétique

Les différentes structures qui composent une dent donneront également un sens si l’une de ces structures est atteinte ainsi que la fonction de la dent impliquée. Par exemple, la dentine nous parle de conflit de dévalorisation de ne pas pouvoir, de ne pas être capable de mordre, car on est en position de faiblesse, de soumission. Par contre, une atteinte à l’émail des dents n’est pas le conflit lié à l’incapacité de mordre par fa iblesse, mais de ne pas mordre par principes moraux ou à cause d’une bonne éducation.

Si vous prêtez attention au conflit de vouloir mordre quelqu’un et que vous en êtes conscient, il ne se programmera pas et vos dents demeureront saines. La conscience a ses atouts !

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.