Croissance Personnelle Croyances Psycho-énergétique

Les lois biologiques de survie !

Beaucoup de personnes croient que vivre dans un milieu qui semble tout à fait sécuritaire, que l’on peut oublier les lois biologiques de survie et que ces dernières n’ont plus raison d’être de nos jours.

Erreur …

Détrompez-vous ! Les prédateurs sont toujours à l’affût et agissent carrément sous votre nez. Pourquoi je vous parle de cela ?

Disparition d’une fillette de 3 ans

J’ai vu un documentaire sur la disparition d’une fillette de 3 ans sous le nez de leurs parents. Ils étaient en vacances avec leurs trois enfants au Portugal. C’était un endroit dédié spécialement aux familles. Il y avait des activités pour les enfants sous surveillance et également des activités pour les parents qui «  pouvaient se retrouver ». La première semaine fut magique autant pour les enfants que pour les parents. La deuxième semaine, devant être comme la première, la garde baissa un peu, le stress concernant les enfants s’évapora tellement l’endroit était sécuritaire. Et pourquoi ce couple n’accepterait pas l’invitation à dîner à 20h avec un autre couple de parents voisin de leur appartement ?

Les parents de la fillette n’étaient pas inquiets, car ils voyaient leur appartement de leur place dans le restaurant. De plus, les parents à tour de rôle effectuaient une ronde à leur appartement pour vérifier si tout allait bien.

Des parents responsables

Des parents responsables direz-vous ! Oui mais… Ils ne connaissaient pas les lois biologiques de survie imprégnées dans l’être humain depuis des milliers d’années. Les enfants sont plus près de ces lois, car leurs cerveaux n’ont pas été affectés par la manière de vivre d’aujourd’hui.

Fin de la journée de l’enlèvement

À la fin des activités prévues pour la journée, parents et enfants se retrouvèrent pour le souper. La fillette de 3 ans manifesta à ses parents une grande fatigue et demanda d’aller se coucher immédiatement sans le souper. Les parents pensèrent que sa promenade en mer l’avait carrément épuisée. Elle s’endormit d’un sommeil profond et ne se réveilla pas quand les parents mirent les deux autres enfants au lit. Je me suis posée la question suivante : Avait-elle été droguée pour qu’elle ne se réveille pas dans les évènements avenir ?

Préparation pour le dîner (souper) au restaurant

Les parents se préparèrent pour leur dîner avec les nouveaux amis du pallier voisin. Durant cette période, les 2 autres enfants s’endormirent profondément.

Avant de partir pour le restaurant, ils firent le tour de l’appartement pour vérifier si tout était sécuritaire pour les enfants. Ils ne verrouillèrent pas la porte arrière, car aux demi-heures ils viendront faire leur ronde. De plus, ils voyaient cette porte de leur place au restaurant qui était à moins de 1oo mètres.

Les tours de ronde

Les tours de ronde commencèrent. Le père y alla en premier et tout allait bien. Une demi-heure passa et ce fut le tour de la mère. Mais le voisin lui dit :

– laisse j’y vais pour mes enfants et je vais vérifier votre appartement en même temps.

Il fit le tour de l’appartement de ses voisins, sans pousser la porte légèrement entr’ouverte de la chambre des enfants.

Il revint auprès des parents en affirmant que tout était sous contrôle. Une demi-heure plus tard, la mère fit sa ronde et… Horreur, sa petite fille de 3 ans n’était plus dans son lit!

Les recherches

Des recherches furent mises sur pied tant bien que mal, les lois étant différentes dans ce pays d’accueil.  Plusieurs corps policiers communiquant peu entre eux se mirent à l’oeuvre tant bien que mal. Envahissement par les journalistes qui saturaient leur média de nouvelles, et soutien participatifs des résidents locaux. Les jours passèrent sans la retrouver.

Cette petite fille est fichée maintenant sur les réseaux internationaux de disparition, mais cela n’a rien donné de positif pour l’instant.

Les lois de survie

Beaucoup de personnes croient que vivre dans un milieu qui semble tout à fait sécuritaire, que les lois biologiques de survie, sont non à propos. Détrompez-vous ! Les prédateurs sont d’une autre nature et sont toujours à l’affût, comme le tigre ou la lionne, en attendant le bon moment pour passer à l’action.

On baisse la garde

Cette petite famille d’Angleterre c’était offert 15 jours de vacances dans un milieu spécialement conçu pour recevoir les familles. Il y avait des activités prévues pour les parents et les enfants. Ces derniers étaient surveillés par des étrangers.

La première semaine fut idyllique pour parents et enfants. Il restait une semaine à passer. Donc pourquoi avoir des inquiétudes. C’est le moment que le prédateur attendait. Il passa par une fenêtre de l’appartement pour enlever la petite fille profondément endormie. Il s’en empara sans qu’elle se réveille et disparut dans la nuit sans alarmer personne.

Révélations

Les recherches dévoilèrent que le milieu était truffé de pédophiles, de prédateurs sexuels locaux ou comme visiteurs  vacanciers. C’est un milieu idéal pour faire une pêche.

Les mamans africaines

Les mamans Africaines gardent toujours leur bébé ou jeune enfant sur leur dos ou sur le dos d’un enfant beaucoup plus âgé. Ces mamans savent d’instinct que si l’enfant est au sol à un mètre de distance d’elles, cet enfant est en danger de mort. Le prédateur n’annonce pas son arrivé avec une fanfare. Il agit en catimini.

Prédateurs en 2019

Les prédateurs de nos jours sont les détraqués sexuels, les abuseurs d’enfants, etc. Ils surveillent les lieux et passent à l’attaque au bon moment. On enlève des enfants de 5 ans et plus à l’arrêt de l’autobus scolaire devant les yeux de leur mère qui fut distraite qu’une seconde et … pouf !! L’enfant n’est plus là ! Disparu !!

Danger de mort

Quand un jeune enfant ne voit pas maman, n’entend pas maman, ne touche pas maman, il vit « danger de mort ».

Avoir des enfants, demande aux parents beaucoup d’abnégation, de patience et de compréhension. Les réactions anxieuses des enfants qui semblent exagérées pour les adultes, viennent de leur instinct de survie. Ils en sont très prêts alors que leurs parents adultes l’ont carrément perdu.

Clan familial

Avant d’explorer la pyramide de Maslow, il faut avant tout sécuriser le bas de la pyramide qui concerne la survie et cela à tous les âges : bébés, petite enfance, enfance, adolescence, passage à l’âge adulte, adulte et finalement les patriarches. Toutes personnes appartenant à un sous-groupe constituent le clan.

Aujourd’hui, le clan n’existe plus. Les poupons sont en gardiennage à peine nés, ceux de la petite enfance sont en garderie avec des étrangers, l’enfant d’âge scolaire passe la grande partie de sa période active sur les bancs de l’école, ensuite il est surveillé par des étrangers jusqu’au moment où il sera cueilli par ses parents. L’adolescence qui est un rite de passage vers l’adulte et normalement sous la surveillance du clan, le font seuls. De leurs mauvais choix, les ados en sortent meurtris, désabusés et déroutés. Les adultes vers lesquels ils pourraient se tourner sont aussi mal foutus qu’eux s’accrochant à un travail qu’il n’aime pas. Personne vers ce long apprentissage vers l’âge adulte n’est arrivé à exprimer leurs talents.

Et parlons des personnes âgées. Elles sont exclues et on les parque dans un mouroir où des étrangers en prennent soin. La société vient de créer un autre créneau d’abuseurs.

C’est le prix à payer pour avoir son patio, son salon extérieur, la dernière décoration à la mode. Que d’illusions sur la manière de « vivre ».

Il ne faut plus se demander pourquoi vous êtes malades. Vous défiez constamment les lois biologiques de survie. Vous seriez désireux de les connaître ? En août prochain, une nouvelle formation en psycho-énergétique va débuter. Manifestez votre intérêt en me faisant parvenir votre courriel à info@santeconseils.com . Vous n’avez aucun engagement, le seul engagement vient de ma part en vous avertissant les premiers du début de la formation.

Pour terminer ayons une prière pour cette petite fille prénommée Madeleine.

 

 

 

 

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.