Toxicité

Les plantes toxiques

Souvent durant la période des fêtes, l’hôtesse reçoit des plantes en cadeau. À l’époque des Fêtes  vous allez en trouver de très jolies avec leur feuillage vert luisant et fournies de baies rouges éclatantes. Il faut savoir que certaines de ces plantes sont toxiques et il serait gentil d’en informer votre hôtesse surtout s’il y a de jeunes enfants ou des animaux qui mâchouillent les plantes.

Poinsettia

Les feuilles et la fleur du poinsettia sont irritantes pour la bouche et l’estomac. Généralement il n’y a pas de risque d’avoir des effets sérieux.

Cerisier de Jérusalem

Très joli ce cerisier, mais l’entièreté de cette plante est toxique. Les jeunes enfants seront attirés par les baies rouges. Alors attention.

Houx

Le houx très belle plante avec ses baies d’un rouge brillant est très toxique pour les enfants. L’ingestion de baies peut entraîner des troubles nerveux, des vomissements, de la diarrhée et des maux de ventre.

Les feuilles ne sont pas toxiques sauf s’il y a un emploi abusif.

Gui

Le gui tout comme le cerisier de Jérusalem, toutes les parties de la plante contiennent du poison. Les baies et les feuilles peuvent faire vomir et donner de la diarrhée. Certaines personnes auront un état nauséeux et somnolent accompagnés parfois de fièvre. Si un enfant a consommé une partie de cette plante, consultez sans tarder un centre d’urgence.

Chocolat

Évidemment ce n’est pas une plante décorative, mais souvent les plateaux de chocolats décorent les tables du salon qui sont à la portée des jeunes enfants et des chiens. Si l’enfant s’en tire avec une indigestion suite à une trop grande ingestion de chocolat, il faut que vous sachiez que si vous avez un chien il peut en mourir s’il en consomme. L’idéal est de placer ces plateaux à la hauteur des  épaules d’un adulte. Ainsi la santé de tous et chacun sera préservée en effectuant des services chocolatés sous contrôle.

Bonne préparation des Fêtes !

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.