Fruits Légumes Maladies Médicaments Nutrition Vitamines-sels minéraux

Le chou

Le chou

C’est un incroyable aliment santé. Il fait partie de la famille des Crucifères ou Brassicacées.

Cancer

 Cette famille des crucifères luttent contre les toxines qui peuvent induire le cancer du côlon, des poumons, de l’estomac et des seins. Elle se bat entre autre contre un élément toxique appelé « indole ».

Fibres

Cette famille est la reine des fibres qui agissent comme un puissant balai pour déloger les déchets collés aux parois intestinales et favorisent ainsi l’élimination des toxines accompagnant les déchets de notre digestion.

Elle réduit le mauvais cholestérol (LDL) et aide à contrôler le niveau de sucre dans le sang.

Sa richesse en antioxydant protège les cellules et soutient le système d’évacuation des radicaux libres qui circulent dans l’organisme.

Jus de chou

Toute la famille des crucifères peut-être consommé sous forme de jus. Pour améliorer le goût il s’agit d’ajouter le jus d’un fruit. Ces jus sont entre autre bénéfiques pour le diabète, l’arthrite rhumatoïde, les effets toxiques de la chimiothérapie. C’est un excellent stimulant du système immunitaire à cause des vitamines qu’elle recèle.

Pas de monotonie alimentaire

Il y a tellement d’individus qui appartiennent à la famille des crucifères que vous pouvez varier votre menu à tous les jours de la semaine : chou blanc, chou rouge, brocoli, chou-fleur banc, mauve ou jaune, chou de Bruxelles, kale, chou frisé, navet, radis, cresson. De plus vous pouvez les apprêter de différentes manières : salade, crudités, sautés, cuit à la vapeur, soupes, etc. Cette famille est parfaite pour briser la monotonie des patates et carottes.

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.