Huiles Essentielles

Cours d’aromathérapie : Voies d’utilisation et toxicité

Voies d’utilisation

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie interne. Plusieurs formes galéniques peuvent être préparées avec les huiles essentielles telles que : gélules, complexe d’huiles essentielles, aromiel, suppositoires, micro-lavement aux huiles essentielles et végétales, douches vaginales, ovules, sirops, etc.  Il ne faudrait pas oublier l’inhalation d’huiles essentielles qui se fait par la voie respiratoire et qui est une manière d’aller directement à l’interne.

La voie externe qui est représentée par la peau, offre de multiples possibilités de traitements tels que : le massage corporel, le massage d’un méridien ou d’une section d’un méridien d’acupuncture, le massage de zones douloureuses avec des huiles essentielles analgésiques. Il y a également la possibilité d’effectuer différents enveloppements chaud ou froid, composés d’huiles essentielles et d’huiles végétales pour soulager des douleurs, diminuer des spasmes, abaisser la fièvre. Il y a également les compresses, les bains qui peuvent être aux huiles essentielles et sel de mer ou sel d’Epsom ou seulement aux huiles essentielles, il y a les bains de bouche pour contrer une infection, les gargarismes, les masques, les exfoliants, etc.

Ces deux voies d’administration des huiles essentielles offrent une multitude de traitements que vous apprenez à confectionner et à administrer selon les besoins et les symptômes de la personne malade ou pour simplement un soin corporel.

Toutes ces facettes de traitement sont offertes pour la majorité d’entre elles dans le cours d’aromathérapie que j’offre en ligne.

 

Toxicité

La toxicité est un autre aspect important à maîtriser dans l’utilisation des huiles essentielles. Ici au Québec, les huiles essentielles n’ont pas le vécu historique qu’en Europe. Les huiles essentielles sont relativement peu connues et certaines personnes ont tendance à suivre leur « feeling » pour les utiliser. Et ce « feeling » n’est soutenu par aucune connaissance de base. Le « feeling » peut-être trompeur en amour, et c’est la même chose avec l’utilisation des huiles essentielles.

Certains composants aromatiques retrouvés dans les huiles essentielles peuvent-être :

  • Abortif
  • Neurotoxique
  • Néphrotoxique (rein)
  • Hépatotoxique (foie)
  • Tussigène (provoque la toux et est irritant pour les bronches)
  • Photosensibilisant
  • Dermocaustiques
  • Irritants pour la peau
  • Etc.

Il est donc important avant de préparer quoique cela soit avec les huiles essentielles, de connaître la toxicité des différents composants aromatiques qui compose l’huile essentielle  que vous désirez utiliser. Certaines huiles essentielles ne pourront pas être administrées aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 12 ans, aux personnes âgées dont l’état de santé est très précaire.

 

Un bon cours d’aromathérapie vous met au parfum de toutes ces interdiction et des recommandations à prendre si vous utiliser des composants aromatiques toxiques. Malgré ce que je viens de vous dire, certaines propriétés toxiques des huiles essentielles peuvent être utilisées en thérapie. Prenons comme exemple, le groupement aromatique des monoterpènes. À l’usage cutané, les monoterpènes dont irritants pour la peau et provoquent à l’usage, rougeur, chaleur et démangeaison. Cependant, les réactions produites en surface par les monoterpènes auront un effet bienfaisant en interne, lorsque l’huile essentielle aura pénétré à l’intérieur. Il y aura ce qu’on appelle l’effet « contre-irritant », c’est-à-dire que l’huile essentielle contenant des monoterpènes aura en profondeur un effet anti-inflammatoire et analgésique au niveau de l’articulation, des muscles, des tendons et des nerfs.

Ces quelques informations vous démontrent que l’aromathérapie n’est pas du «  n’importe quoi » mais une science qui fait appel constamment à votre savoir, a votre compréhension d’une juste utilisation et à votre habileté à développer le traitement adéquat pour la symptomatologie propre à une personne malade.

L’aromathérapie, en plus de corriger les symptômes, elle rétablit et renforce l’état de santé du patient. De plus, l’aromathérapie est une excellente approche pour faire de la prévention, ne serait-ce que pour les infections hivernales courantes.

 

N’hésitez pas à suivre le cours d’aromathérapie en ligne que je vous offre. L’aromathérapie fera partie de votre vie tout au long de votre vie sur cette terre. En plus vous léguerez aux vôtres l’art de se soigner autrement et ainsi de suite de génération en génération. Au départ c’est peut-être un investissement, mais par la suite c’est une manière de vivre.

 

Inscrivez-vous au cours d’aromathérapie en ligne.

 

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.