Croissance Personnelle

Être seul(e) avec ses tourments

Bien des personnes qui vous semblent bien entourées et soutenues par leur famille et leurs amis, sont en réalité comme des canards à la surface d’un lac. Tout ce que vous voyez de ces personnes semblent la réussite complète. Pourtant sous l’eau, le pauvre canard se débat frénétiquement pour s’en sortir.

Ces personnes n’ont malades physiquement mais en grande souffrance psychique, consultent en médecine allopathique et en médecine douces. Mais ces thérapeutes sont également stressés par le rendement, et leur formule est de faire le maximum de patient à l’heure. Le médecin a à peine 10 minutes à vous consacrer, et la secrétaire du thérapeute en médecine douce va a déjà installer dans une salle de traitement. Dès qu’il arrive, il vous dit à peine bonjour et pratique son traitement pour que dans 20 minutes la salle soit libre pour un nouveau patient. Je semble généraliser, mais en cherchant, vous allez trouver des thérapeutes qui font de leur métier une vocation. Mais malheureusement ce n’est pas le cas de tous.

La personne qui a eu droit aux traitements 10/20, a-t’ elle vraiment reçu de l’aide ?

D’après le Larousse, « aider » vient u latin ‘adjutare’ qui signifie : fournir un secours – une assistance. Le préfixe « ad » signifie « vers » et « ajouté à ». La personne qui a eu à peine un bonjour de la part du thérapeute a-t’ elle vraiment été aidée ?

Pour moi aider quelqu’un c’est l’accueillir et lui laisser le temps d’établir un lien de confiance. Ses mauvaises expériences d’accueil, la rende méfiante et elle peut rester sur ses gardes, avant de dévoiler le véritable but de sa visite.

Depuis le début de ma carrière de thérapeute en médecines douces, j’ai lu énormément sur l’aspect émotionnel pour les raisons suivantes :

  • Les anciens médecins grecs et chinois, donnaient comme première cause des maladies : les émotions
  • Finalement la montée fulgurante de la prise des antidépresseurs

Comme je ne peux que  me consacrer qu’à une personne à la fois, j’ai décidé de mettre sur papier des approches de réflexions et des techniques d’aide pour les personnes ayant tous genres de soucis. Le tout sera agrémenté d’histoires modifiées pour illustrer ce que j’avance.

J’ose espérer que ce livre sera un outil également pour les parents et les instituteurs pour aider les enfants à apprendre à bien gérer leurs émotions.  Deux choses font défaut dans l’apprentissage à devenir un adulte :

  • La gestion des émotions
  • Des méthodologies de travail

Quand l’enfant arrive à établir un schéma clair  de ce qui perturbe son apprentissage scolaire, et de trouver des solutions appropriées pour résoudre son problème, cela lui sera également utile dans la gestion des émotions.

J’espère que ces techniques vont permettre à plusieurs personnes de reprendre leur vie en main et d’y installer la quiétude et leur permettre ainsi de vivre les petits bonheurs que chaque journée nous apporte.

Si cela vous semble d’un intérêt pour vous ou pour votre entourage, laissez-moi un commentaire au bas de l’article qui paraît sur le site www.santeconseils.com  . N’ayez pas peur pour votre identité, je serai seule à compiler ces commentaires. Si vous commentez le sujet sur Facebook, vous étalerez votre âme à tous, mais cela peut être quand même une aide pour les autres de constater qu’ils ne sont pas seul au monde à avoir des soucis.

Je vous suis très reconnaissante ce votre accueil.

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.