Nutrition

L’iode ! Un indispensable à notre organisme…!

L’iode est un minéral indispensable à l’organisme. Il participe à la fabrication de la thyroxine, hormone produite par la glande thyroïde.

Cette hormone a une puissante action sur le développement mental et physique en maintenant un bon niveau de vigueur et de résistance.

Si vous ressentez un manque de vitalité de résistance physique, d’énergie, des sensations de froid aux extrémités, les chairs qui sont plus flasques, un cerveau paresseux, sont des indices d’un déficit en iode.

Pour nourrir convenablement votre thyroïde, il vous faut manger des poissons provenant de mer salée, de la vitamine B et d’iode. L’iode est également présent dans les végétaux marins, tels que les algues de mer. Le goémon est l’algue la plus riche en iode et elle se récolte à l’ile de Grand Manan au Nouveau Brunswick. D’autres algues provenant du Japon ou de pays asiatiques, comme le nori, le wakame, kombu, l’arame et l’agar agar en contiennent mais en moins grand pourcentage que le goémon. Elles renferment d’autres minéraux essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, dont le calcium.

Le saumon frais ou fumé, les crevettes, les huîtres, et autres produits de la mer renferme également de l’iode.

Comme sel de table, utiliser le sel de mer. Vous en trouverez du gros sel et du sel fin. Il a meilleur goût que le sel raffiné.

Si vous consommez régulièrement tous ces bons aliments, vous êtes assuré de maintenir la santé de votre thyroïde et de retrouver une bonne énergie.

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.