Autres produits formation Huiles Essentielles

Envie de plonger dans la pratique des huiles essentielles ?

Mais avant de plonger dans une matière que l’on connaît par ouï-dire, il faut en apprendre l’A, B, C. Dans cet ABC il y a les principales toxicités rencontrées dans les huiles essentielles. Je vais vous en faire part de 2, car les huiles essentielles qui les contiennent sont souvent vendues pour leur arôme, mais attention à votre peau et aux seins des garçons pré pubertaires.

Photosensibilisantes, etc.

Saviez-vous que certaines molécules aromatiques retrouvées dans les huiles essentielles des rutacées (citrus) zestes sont photosensibilisantes, photo toxiques et photo allergisantes ? À cause de leur arôme, elles sont souvent utilisées pour donner une bonne senteur à des produits de beauté. Mais attention, si vous allez vous exposer au soleil ou aux rayons UV, vous risquez de vous retrouver avec des problèmes cutanés qui peuvent être irréversibles ainsi que des allergies cutanées.

Suivre une formation

Pour éviter de se défigurer, il est préférable d’en apprendre plus sur la toxicité des huiles essentielles. Une formation débute le 4/5 janvier 2020.

Le tea tree et la lavande

La majorité des personnes qui farfouillent dans les huiles essentielles, connaissent le tea tree et la lavande. La première est l’HE Melaleuca alternifolia terpinène-4-olifera, et l’autre mal désignée par juste lavande est l’HE Lavandula angustifolia ssp angustifolia ou HE Lavandula officinalis ou HE Lavandula vera. Ces deux huiles essentielles sont largement utilisées dans les produits vendus au grand public.

Dans l’Aromathérapie Exactement de Pierre Franchomme, principal manuel de références pour en connaître plus sur l’aromathérapie, ne donne que les principaux principes actifs d’une huile essentielle. Exemple ce que le commun des mortels appelle la lavande en contient près de 300 molécules aromatiques dont la majorité est à l’état de trace. Il faut savoir que certaines familles biochimiques sont peu représentées dans les huiles essentielles. Pour vous donner un exemple, l’HE Salvia sclarea contient qu’environ 5% de diterpénols dont la principale caractéristique de la molécule aromatique, le sclaréol, agit comme un « oestrogen like » et c’est pour cette raison que cette huile essentielle est utilisée même si elle contient plus de 75% d’esters, famille biochimique dominante.

Si on revient au tea tree et à la lavande, elles peuvent contenir des molécules aromatiques « oestrogen like » à l’état de trace qui auront un effet si elles sont appliquées en cutanée sur la face antérieure du thorax d’un garçon pré pubertaire. Il pourra avoir une gynécomastie (hypertrophie des seins). Ces huiles essentielles se retrouvent souvent dans les lotions pour grippe. Donc attention à qui vous donnez les massages antigrippe.

En apprendre plus

Avec ces exemples, vous avez peut-être compris que l’aromathérapie est une médecine douce de première ligne, qui est puissante même à l’état de trace. Pour éviter les différentes toxicités des huiles essentielles il faut les apprendre. Vous les apprendrez dans une formation sérieuse et complète que je vous propose. Elle débute le 4/5 janvier 2020, la date finale des inscriptions est le 20 décembre 2019. Vous trouverez les objectifs et le matériel requis à ce lien.

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.