formation Huiles Essentielles

Que savez-vous sur les Huiles essentielles ?

26046273 - essential oil bottle.tea tree essence for aromatherapy

Les utilisateurs d’HE augmentent
De plus en plus de personnes utilisent les HE. Les compagnies américaines développent un marketing d’enfer pour vendre leurs produits d’HE. Les HE sont retrouvées dans les savons, les parfums, les produits désinfectants, dans l’alimentation, etc.
Les connaisseurs sont rares
Mais peu de personnes connaissent vraiment les HE, dont leurs propriétés thérapeutiques, les précautions d’utilisation, les différentes voies d’administration, et surtout leur toxicité. Pour vous donner un exemple, si vous diffusez de l’HE Mentha x piperita (menthe poivrée) parce que vous aimez ses effets rafraîchissants, vous risquez d’avoir des troubles nerveux passagers, lesquels seront plus marqués chez les jeunes enfants.
Les cétones
Ces effets proviennent de la famille biochimique des cétones qui sont représentées dans un pourcentage élevé dans l’HE Mentha x piperita. Les cétones sont neurotoxiques. De plus chaque personne a sa sensibilité propre aux cétones et si vous en prenez sur une base régulière, il y aura sommation des doses et cela pour différentes voies d’absorptions.
Médecines douces ne veut pas dire sans danger
Comme la plupart des personnes ont peu de connaissances sur la composition biochimique des HE, et qu’en plus l’aromathérapie est classée dans les Médecines douces qui signifient dans leur tête sans danger, ces personnes courent un risque élevé d’avoir des effets toxiques. L’un de mes étudiants qui utilisait «son ressenti » pour utiliser les HE, et qu’il faisait fi de mes recommandations, prit un bain de soleil après l’application d’une HE et s’endormit pour une couple d’heures. L’HE qu’il avait utilisé était photosensibilisante. En plus, d’un bon coup de soleil, sa peau resta marquée de manière irréversible. Morale de l’histoire : réviser ses croyances !
Les petites formations de 3 heures
Les petites formations sur les huiles essentielles où vous apprenez à mettre des huiles essentielles dans une bouteille pour une recette déjà préparée, mais que vous ne pouvez vérifier la pertinence, ne fait pas de vous un (e) aromathérapeute. Un enfant qui sait compter peut le faire. S’il y a une erreur dans la recette, elle passera inaperçue de vous et peut-être même de l’animateur. Je dis à mes élèves de toujours vérifier les recettes même les miennes, surtout celles d’il y a 30 ans, car je n’avais pas les connaissances d’aujourd’hui.
Nouvelles techniques
Les parfumeries qu’à l’odeur d’une plante aromatique. Elles n’ont aucun intérêt pour la thérapie. Pour recueillir le plus possible l’essence sécrétée par la plante, elles développent de nouvelles techniques qui ne donnent pas les mêmes portraits biochimiques que la distillation à la vapeur d’eau. La teneur en principes actifs connus peut être modifiée, de nouveaux principes actifs peuvent s’ajouter et possiblement de nouvelles toxicités.
Formation adéquate
Pour apprendre à bien utiliser les HE, il faut suivre une formation sur les familles biochimiques des HE, les propriétés thérapeutiques qui en découlent, et possiblement la toxicité selon les voies d’administration. Ensuite, comment élaborer un traitement pour une affection donnée. Comment doser les HE et l’établissement d’une posologie qui doit s’étendre sur une courte période. L’aromathérapie est différente de la médecine. Vous ne prenez rien à la vie.
La fin de semaine du 31 août je débute une formation sur l’aromathérapie. La fin de l’inscription est le 23 août 2019. Vous pouvez le faire maintenant afin de vous assurer d’une place. Le nombre d’élèves est limité. Toutes les informations pertinentes sont à ces différents liens :
Cursus en aromathérapie
Programmation en aromathérapie
calendrier
inscription

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.