Germination-fermentation Nutrition

Les supers aliments : les germes

Les supers aliments : les germes

Les germes sont appelés des « aliments vivants ». Avant de germer, la graine de par sa nature, contient tous les nutriments nécessaires à la vie. Le germe est une graine en éveil. Comme le fœtus, il ne peut pas se nourrir par lui-même, car il n’a aucune racine. C’est donc le contenu nutritionnel très condensé qu’il y a dans la graine qui nourrit le germe.

Les nutriments inactifs d’une graine non germée sont convertis par des enzymes et des bactéries en des nutriments extrêmement puissants pour assurer, jour après jour, la bonne croissance de la future plante. Les protéines sont transformées en acides aminées, les gras en acides gras essentiels, et finalement les féculents en sucre.

Le germe est donc un incroyable concentré de nutriments prédigérés et disponible pour notre organisme. Les germes sont de 50% à 2000% supérieurs aux légumes qu’ils donneront quelques mois plus tard. Les vitamines sont augmentées de manière exponentielle, et certaines de ces vitamines seront présentes que dans le germe. C’est la même super activité pour les minéraux. Un bol de germes, est une multivitamines et multi minéraux directement absorbable par l’organisme et qui est supérieur aux multivitamines des laboratoires pharmaceutiques, car elles proviennent d’un organisme vivant ayant le même taux vibratoire que tous les organismes vivant et non d’une synthèse chimique de laboratoire, qui n’est que le reflet miroir du vivant.

Les germes sont des supers détoxifiants de l’organisme. Ils neutralisent les toxines et les radicaux libres et les rejettent à l’extérieur de l’organisme. Les germes préviennent et combattent le cancer.

Alors qu’attendez-vous pour en manger, les inclure dans vos salades, sandwichs ou faire tout simplement un repas sur trois de délicieux germes frais. Ils mettront du printemps dans vos cellules et les sortiront de leur hibernation toxique.

About the author

Chantal Lacroix

Je suis thérapeute en médecines douces depuis 1980. C'est la santé de mon fils, qui m'a ouvert à nouveau cette voie. À 20ans je m'étais inscrite à la faculté de médecine à Montréal ou j'ai fait 2 ans. J'ai du abandonner par manque de moyens financiers. Mais 20 ans plus tard, tout ce que j'ai appris en médecine m'a servi de nouveau.

À ma pratique d'acupuncture, j'ai greffé avec les années l'aromathérapie, l'homéopathie, la biologie totale ou "médecine nouvelle du Dr Hamer" et cela toujours dans la quête de trouver une solution pour la santé de mon fils. Un mois avant que je débute le cours en Biologie totale, mon fils est décédé d'un choc anaphylactique (allergie monstre aux arachides).
Avec ce cours, j'ai compris que les conflits biologiques non réglés des générations antérieures, ont une répercussion sur les générations suivantes. De plus cette approche m'a permis de constater, comme disait les médecins chinois de la Chine Antique, que les émotions sont la première cause des maladies.